19 juin 2009

Vachement électrique - MesMotsCourts culin@ires -

conflit_de_canrd

PEUT-ON sans crainte laisser paître des vaches sous une ligne à haute tension ? Pour le GPSE, le Groupe permanent pour la sécurité élec­trique, créé par le ministère de l'Agriculture et EDF, il n'y a pas de problème. Mais, à force de re­cherches – depuis dix ans –, les électriciens, vétos et ingénieurs agronomes qui œuvrent dans ce groupe ont découvert que les étables étaient truffées de courants parasites. Pourquoi ? Parce que l'on a affaire à des installations élec­triques souvent bricolées, dans des bâtiments à structure métallique bourrés d'humidité. Le problème, c'est que les vaches sont extrême­ment sensibles aux courants para­sites de rien du tout, imperceptibles pour l'homme. C'est ce que prou­vent les recherches menées par le GPSE sur 120 Holstein dans une ferme expérimentale des Yvelines. Après avoir équipé les vaches lai­tières d'une ceinture qui mesure la fréquence des battements du cœur, les scientifiques ont électrifié leurs mangeoires pour mesurer à partir de combien de volts elles réagis­saient. Résultat : la moitié d'une pile électrique ordinaire (4,5 volts) suf­fit à stresser l'animal. Il est vrai que, faute de bottes en caoutchouc, la vache, qui a les pattes en contact direct avec le sol détrempé de l'étable, est nettement plus conductrice que l’éleveur. Sans compter son museau humide, qu'elle pro­mène un peu partout. Les chercheurs veulent maintenant savoir si ces tensions électriques in­fluent sur la quantité mais aussi la qualité du lait. Résultat en septembre prochain. A priori, c'est mal parti. Une vache qui a déjà goûté aux courants parasites dans une salle de traite rechigne à y retourner et a tendance à retenir son lait, ce qui fragilise ses mamelles. Or plus le pis est abîmé, plus la vache sécrète des globules blancs. Au-delà de 250 000 par millilitre, le lait n'est lus noté « AA » le top du top, et la laiterie en profite pour l'acheter 40 % moins cher. Et ça, c'est vache.

01/04/09

Posté par pmercier3 à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Vachement électrique - MesMotsCourts culin@ires -

Nouveau commentaire