28 mai 2008

Poulet javellisé : le retour

canard_encha_n_       

        DES carcasses de poulets trempées dans un bain d’eau Javellisée : c’est ce qui nous pend au nez. Pour dé­barrasser leurs volailles des sal­monelles et autres bactéries à gas­tro-entérites, les Américains utilisent joyeusement cette technique de «blanchiment» (sic) à la Javel. La­quelle est interdite en Europe de­puis dix ans, au grand dam des fermiers américains qui trépignent pour nous exporter leurs cuisses de poulet («Conflit», 28/11/ 2007). Dans le rôle du chef cuistot qui rêve de nous fourguer ces poulets à l’eau de Javel, le commissaire européen à l’industrie Günter Verheugen. Le­quel est aussi le coprésident du Conseil économique transatlan­tique. Un bidule mis sur pied en avril 2007 pour «gommer les as­pérités commerciales récurrentes entre l’Union européenne et les Etats-Unis»...

La semaine dernière, lors d’une réunion des 27 ministres de l’Agriculture européens, il s’est trouvé 6 pays (le Royaume-Uni, la Pologne, Malte, la Lituanie, la Slo­vaquie et la Slovénie, qui préside actuellement l’Union européenne) pour approuver du bout des lèvres ~ le «poulet Javel». Chauffée à blanc par Günter Verheugen, la Com­mission européenne pourrait régler la question d’ici au 10 juin, date du sommet Union européenne - ­Etats-Unis. Le commissaire à l’in­dustrie compte bien agiter sous le nez de sa collègue à la Santé (qui s’est prononcée contre) l’avis mi-figue mi-raisin de l’autorité euro­péenne de sécurité des aliments.

Pour l’Efsa, en effet, rien ne prouve que le dioxyne de chlore employé pour laver les volailles a des effets nocifs. On l’accuse de renforcer la résistance aux antibiotiques des bactéries ? Bof, pas sûr, dit-elle. Paraîtrait même que ça donne un goût sympa...

Posté par pmercier3 à 10:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Poulet javellisé : le retour

    Sur les éventuels effets nocifs il n'y a en effet il y a peu à craindre. Le problème c'est surtout que cette méthode permet d'élever des poulets dans des conditions déplorables, de les passer à la javel et de les filer à bouffer aux européens. Comme le disait la ministre de l'agriculture, on a palabré pendant des mois sur l'espace de liberté consacré aux différents élevages de poulets et ici l'europe devrait accepter sans broncher des mesures qui sont refusées depuis plus de dix ans. Si on cède à ce niveau, il est fort probable que les Etats-Unis vont faire le forcing sur l'exploitation du boeuf et autres viandes surexploitées. Espérons que nos ministres garderont leur position.

    Posté par jus-2-fruits, 31 mai 2008 à 02:40 | | Répondre
  • Au delà du fait que les volailles soient élevées en batterie !!!, je ne suis pas sûr qu'il n'y ait pas de risque à utiliser de la javel dans l'alimentation. Des enquêtes récentes montreraient le contraire. A nous de vérifier !

    Posté par MesMotsCourts, 31 mai 2008 à 10:17 | | Répondre
  • Nous ne mangerons pas de poulets à la javel américains

    Publié le mardi 20 mai 2008 (Source Vedura)
    L'Union Européenne a refusé la levée de l'interdiction d'importation des poulets américains, dit "poulets à la javel", car désinfectés dans une solution chlorée.

    Les ministères de l'agriculture européens se sont opposés majoritairement à la venue de ces poulets chlorés dans les assiettes européennes. 21 des 27 ministres ont refusé la levée de l'interdiction, alors que la Commission Européenne y était favorable.

    "La France s'oppose à la reprise des importations de poulets américains chlorés car les consommateurs européens ne souhaitent pas une mise sur le marché de volailles ayant subi un traitement de cette nature", a déclaré le ministère de l'agriculture.

    Michel Barnier, ministre de l'agriculture, a ajouté à propos des consommateurs européens : "ils veulent des contrôles d’hygiène tout au long de la chaîne de production et pas une désinfection brutale en bout de chaîne".

    Daniel Price, conseiller de Geroge Bush aux affaires économiques internationales, était déjà persuadé "de voir les exportations américaines de poulet affluer à l’automne en Europe".

    L’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avait demandé davantage de recherches sur les conséquences sanitaires du traitement au chlore des poulets.

    Posté par MesMotsCourts, 02 juin 2008 à 08:16 | | Répondre
Nouveau commentaire